( Dérive )

est-ce qu’une œuvre se construit sur de la douleur, certainement, moi, je serai poète, un poète de génie…

anémone des bois

brouillon d’âme atmosphérique

une rivière à vents de l’enfance fantasmé

forte comme ses remous d’égout

d’anciennes voix troublés et anéantis  

chute du sens en cataclysme

je donne vie au soi

je redonne la vie au sublime

une enfant des sombres bois

orpheline qui sourit

soleil

forêt ou bois

sexe

doux

joyau

mirage

forêt

…. et cetera.


Un avis sur “( Dérive )

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :