( Hantises )

j’imbrique mes chantantes redevances

avec ces figurines abîmées

sous ce ciel inodore

décharné

tout ça fuit sur la fastueuse porte des ponts

comme cet oiseau malveillant qui surplombe la céleste ville

… et me hante 

l’entrée d’or

fontaines

ensemble

désir inachevé

perdre le nord

le noir du rejeton

c’est un crève-cœur

c’est une baliverne de première

l’œil libre

être maléfique

et si …

j’ai su

belle

absolue

le ciel inodore sous la pluie

je reste à Bordeaux

A Bordeaux, le 02/11/2015.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :