Synopsis d’une journée d’automne

Image par マサコ アーント

il marche théâtralement dans une rue d’automne, une sainte forêt au milieu des feux

il croise des géants et bouscule des hercules, plus limpides que la chair, plus fracassants que les éclairs

il reste ample comme les dunes de son enfance de son adolescence où il y a la douceur du vent digne du froid des fleurs. souvenir aiguisé : ici gît dans l’obscur barbouillé une dépouille

dans ces rues aux rubans adhésifs, il voit des palmiers à la crinière de laine et des corps nus entremêlés

il traverse l’une d’entre elles, un autre courant d’air passe, plus insistant que l’odeur des loups

à la nuit tombée, sa tête pleine de réminiscences d’archange et le cœur malmené par des sommets lubriques, allongé sur la bordure d’une berge instable, il pleur

il est un rêve qui s’oublie sur la chaussée, est-il une dramaturgie, et qu’elle rêve ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :