Ce jour

j’ai vécu l’éveil du véritable amour bien après la séparation

bien après

la réalité nous ment par essence

la vie est violente

derrière une joie cachée, je remercie le ciel mouillé

un carre du ciel, un tout petit vert

je me rends au bois fleuris, j’écrase l’herbe  

pour bâtir mon tipi noir et avec mon dos d’ours à trois pattes

sous la pénombre des jours en fuite

l’air est un charme à exclure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :