Sur la terrasse de la pizzeria Le Mystique*

je suis en terrasse et il y a un léger vent, quelques regards complices. j’entends du japonais sur la musique de Imagine, une voix délicieuse.

je dégage une odeur de tabac et d’herbes de Turquie, même si je n’ai plus le goût à rien.

appel à la prière

le chien ne passe plus pour un loup

sous les pleurs

je pense à mon ex-femme, comme déjà bien corrodé ! j’accorde de l’importance à des chose qu’elle a semée.

elle était comme une espèce de mammifère avec les yeux en colère, disloqué. j’attends le jour où elle me reviendra.

derrière nos derniers soirs de bonheur conjugale 

un jour de septembre qui m’inondait 

je souhaitais me blottir contre toi

je pulvérisais à la place ton parfum sur ma peau

elle m’avait appris à manger un yaourt nature avec de la confiture, ceux à l’orange étaient mes préférés. mais surtout comment faire mes pizzas.

j’écrirai peut-être un jour un opéra-comique à son honneur.

je me laverai plus souvent

* les inachevés de Cinq heures après l’orage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s