( Chanson redondante )

les vers impures

un verre dû

des vers qui sonnent faux

le bruit des bottes qui rythme ses nuits

le pas d’une fille

une chenille, – elle rejoint qui ?

le poète dans son habitat

obtient le droit de s’exprimer

celui qui lâche l’interrupteur

il ne s’endort pas

les vers impures

un verre dû

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s