J’aurais pu m’appeler Nathalie

même félin désir ! même déshabillé !

ivresse des corps qui susurrent tout bas

corps exaltés d’obscurs parfums et d’éclats

corps comme un halo

cela te rappelle les sarcophages

ton univers frémissant qui outrepasse l’outrance

ta peau suave, se savoure, Nathalie !

comme le retour d’une érection

sous la moiteur des draps

colère et larmes

qui t’arrachent à ta torpeur

à ton orbite

ton feu

si solaire et limbes

avec tes quelques airs de comédienne !

je croque dans le jus d’une tomate et fraîche

cueilli par ton sel

Un commentaire sur “J’aurais pu m’appeler Nathalie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s