Poème passé

par où je fraie un chemin ?

peut-être par ici…

ou là-bas

entre les blancs

ouatés

après le point.

plus près…

sur le lit d’un poète qui veille

nulle part…

il me cherche :

à la radio

sur un parking

baille

louche

hoquette

alors, une murène ?

Poème :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s