Salpêtr – iii – er

un enfant sur une photographie

pas toujours le même, aux yeux bleus

un trou dans un cahier

est un tourbillon pour l’enfant

il sourit. je sais alors qu’il est triste

*

comme avec ses rêves de la nuit, l’enfermement

de sa rencontre agglutinée avec A. –

*

le monde ne tourne pas autour de toi

tu longes le contour de tes cotes

crois à ce que tu veux

sais ce que tu fais

eau verte

dessous les eaux

*

quelque chose s’est tue

là, sans vitalité

*

que peut un homme devant une pleine lune

comme de la béance

cet homme écrit

un homme qui s’enfer à sabler

*

j’ai pas mal clouté avec la règle T

et j’ai été clouté

j’ai pas mal clouté avec la règle T

et j’ai été cloué

*

au-delà de tes racines

ton chemin

en deçà du sens de ta vie

te raconter

*

je sens l’encre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s