( Une rencontre sans faute )

à la manière de Brautigan.

lorsque le premier feu s’éteint…

– dis-moi ce que tu aimes dans la vie ?

les parfums

les robes

les voyages

– je préfère être franche avec toi

dit-elle.

je sens le bouc

je m’habille de loques  

je préfère voyager seul

la pauvre fille est ma contemporaine

je passe ailleurs pour ne pas nous souffrir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s