De brume

surface de brume 

matin consensuel 

ciel dévorant 

rien qui n’autorise l’accès 

parmi les anonymes

et le jour s’imbrique de secondes ! 

d

i

v

i

n

e  

percée par un fouilleur d’envolés 

clopine des sphères 

enfant qui tournoi comme un derviche 

et regarde, regarde s’obscurcir l’œil 

et le sait

déci delà une romance  

la poussière des villes où l’on réécrit

les allées qui trucident 

les pavés comme de la boue 

j’entrevois parmi mes débris une planche

comme un sphinx

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s