J’irai au fin fond du monde et voir de quoi est fait mon rêve (Fr/Arab)

oh Dieu combien c’est dur d’aimer !

non pas… non pas ma vie, c’est dur d’aimer !

( elle va chercher de l’eau au fond du puits ! )

à quoi bon mon cœur de souffrir autant que la mort

ceci est mon adieu, ceci est mon adieu… !

( seul devant des ouvertures ! )

l’hiver

cheminées de fées

l’air frais

marshmallow

boussole

camembert

acides aminés

les ciels gris

mésange

l’alcool

cymbales

tabouret

idioties à quatre pieds

vivre l’expérience du vide pour des générations c’est le bide

je dois vivre encore plus vite et j’abandonne, et j’abandonne… !

Lire la traduction

Dérive (Fr/Arab)

est-ce qu’une œuvre se construit sur de la douleur, certainement ! moi, je serai poète, un poète de génie

anémone des bois

brouillon d’âme atmosphérique

une rivière à vents de l’enfance fantasmé

forte comme ses remous d’égout

d’anciennes voix troublés et anéantis  

chute du sens en cataclysme

je donne vie au soi

je redonne la vie au sublime

une enfant des sombres bois

orpheline qui sourit

soleil

pinède ou bois

sexe

doux

joyau

mirage

forêt

…. et cetera.

Lire la traduction