F.

à la ville de Milla.

exclu, parce-que d’une condition pauvre, pour le bien et pour le pire, mais surtout dans le pire des mondes ! comme ma solitude que je mène contre vents et marées, n’est-elle pas jouissive ! 

un chœur dévale enchaîné à la galerie de cristal :

vie d’ascète

cristal

tout change autour

où je disparais

reflets de l’âme

lumière 

exclu, parce-que d’un pays Kabyle, pour le bien et pour le pire, mais surtout dans le meilleur des mondes ! ma solitude est moribonde et qui cède, sans jamais fléchir !

un chœur dévale enchaîné à l’as de pique  :

vie d’échanges

as de pique

rien ne reste ni ne perdure

où je me dispersais

que l’on nomme aussi psyché !

lumière

nous admettions plus les différents

par crainte de leur ascendance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s