Chanson pour rompre

j’étais imparfaitement un mort pour vous

pour vous

pour vous

je fuyais longtemps la vie d’ici bas

avec nous

avec nous

je retombais

dans ce qu’on pourrait appeler l’œil du silence

comme un pendu qui oscille

notre amour était beau et sublime

il fut

de ces riens qu’aujourd’hui, etc.

je vous revoyais encore

de vos gestes

de vos lèvres et bras de sel autour de mon cou

vous me manquiez, à mon tour d’aimer pour vous

avec nous

je ne pouvais oublier et non plus effacer, – pourquoi vous ?

les vents se brisaient sur la porte de mon cœur, au désert de mes routes… , ô mon esquive ! je vous accueillais, rien ne faisait obstacle au premier abord ! me yeux qui vibraient et cristallins

lorsque j’allais bien, une printanière après-midi convoitant des ouvertures, je souhaitais une fine pluie sur mes paupières à demi closes, comme faire sien cette bourgeoise blessure

de tout mon être

être deux, comme des sourires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s